TECHNOLOGIE ET LA VUE

2020 n est pas que l'année du COVID-19 il y a aussi eu des développement technologique ! Comme par exemple un implant de la taille d’une pièce de monnaie

Celle qui a marqué l’année 2020 est le nouvel implant cérébral, développé par la start-up d'ELON MUSK  Neuralink.

Un implant aussi petit qu’une pièce de monnaie  accompagné de 1 024 films infiniment fins pour le relier au cerveau, et qui se recharge la nuit par induction, avec un chargeur situé à proximité. Elon Musk imagine une intervention similaire à la chirurgie Lasik pour implanter la puce.

Dans un premier temps, Neuralink espère utiliser cet implant cérébral pour traiter des maladies neurologiques. Au fur et à mesure, la start-up espère aller plus loin, connecter l’implant plus profondément au cerveau et redonner la vue aux aveugles.

 

Des lunettes de réalité mixte pour le  2021

 

Nreal, est une start-up chinoise spécialisée dans la réalité augmentée, a  signé un partenariat avec le groupe de télécommunication britannique Vodafone pour lancer en Europe des lunettes de réalité mixte.

 

Ces lunettes, qui pèseront près de 100 grammes, proposeront un champ de vision de 52 degrés et une résolution de 1920x1080 pixels sur chaque œil, avec une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz. La vue du monde extérieure est ainsi totalement bloquée pour un contenu immersif au maximum.

Un suivi de position 3D sur 6 axes, via 2 caméras, sera aussi intégré. Vodafone espère profiter de ce partenariat pour promouvoir son réseau 5G, les lunettes fonctionnant avec la puce Snapdragon XR2 de Qualicomm.

Si les lunettes de réalité mixte ne sont pas vraiment dans le viseur des géants du numérique, c’est du fait de leur usage généralement limité. Vodafone et Nreal s’affairent ainsi à développer un maximum d’applications, ces lunettes devant être reliées à un smartphone. Parmi les projets : des jeux multijoueurs grandeur nature, des guides touristiques, des applications éducatives et de coaching sportif, etc.

La commercialisation en Europe de ce produit, qui devrait prendre le nom de « Nreal Light », est souhaitée pour le printemps prochain. L’Allemagne et l’Espagne devraient être les premiers pays concernés. Le prix, s’il n’a pas été officiellement dévoilé, pourrait se situer autour des 600 euros.

 

Acuité visuelle augmentée pour soldats, lunettes pour chiens : jusqu’où ira l’armée ?

Souvent mystérieux, les progrès militaires touchent entre autres à la vision. Côté français, la ministre des Armées Florence Parly a délivré un discours début décembre, avec pour sujet le « soldat augmenté ». Elle a alors fait part de nombreuses avancées techniques et technologiques, et notamment les « opérations des yeux pour accroître l’acuité visuelle et s’affranchir de jumelles de jour ».

Des évolutions marquantes sur lesquelles la ministre ne compte pas s’appuyer : « Ces évolutions invasives ne sont pas à l’agenda des armées françaises », a-t-elle affirmé. Elle a résumé sa pensée en une phrase : « Nous disons oui à l’armure d’Iron Man et non à l’augmentation et à la mutation génétique de Spiderman. » Pas d’augmentation artificielle de l’acuité visuelle des soldats, donc. Florence Parly a en revanche émis l’hypothèse que tous les pays ne se rangeraient pas derrière le même avis : « Tout le monde n’a pas nos scrupules… ».

Aux États-Unis, bientôt des lunettes RA pour chiens

Vous ne savez pas quoi offrir à votre chien pour Noel ? L’armée américaine a travaillé cette année sur des lunettes de réalité augmentée pour chiens, un futur  Iron Dog. L’objectif est d’améliorer la communication entre les soldats et leurs chiens. L’outil est développé avec la société Command Sight, spécialisée dans la communication entre l'homme et l'animal.

Alors que, pendant une mission, les chiens militaires peuvent se retrouver seuls pendant leurs recherches ou en éclaireurs, ces lunettes, encore en développement, permettraient au soldat de suivre en direct tout ce que son animal voit. Un outil bien plus précis que les caméras qui sont souvent placées sur le dos du chien. Petit obstacle néanmoins : chaque paire devra être conçue sur-mesure pour l’animal auquel elle sera destinée.

Il s’agit d’un produit jugé utile tant par l’armée américaine, de par le lien solide qu’il créera, que par les scientifiques, qui auront là un nouveau moyen d’améliorer tout l'aspect cognitif allant de la compréhension des processus mentaux de la fonction visuelle du chien, au raisonnement, à l'apprentissage et à la résolution de problèmes.

 

La course aux lentilles connectées laisse entrevoir de folles fonctionnalités

Les lunettes connectées et de réalité augmentée sont un créneau sur lequel de nombreuses sociétés (Google, Facebook, Amazon, Oppo, etc.) se sont positionnées. Lenstore fait fi des branches et se place à la corde dans la course à la première lentille connectée.

Le détaillant d’optique en ligne s’est associé au futurologue Richard Watson pour travailler sur iLens, une lentille dotée d’une fonction de réalité augmentée, entre autres fonctionnalités plus techniques les unes que les autres.

Regardez, et filmez…

Regarder une scène et essayer de l’ancrer définitivement dans sa mémoire : qui n’a jamais essayé de le faire ? Reliées à un smartphone via Bluetooth, les iLens devraient pouvoir s’en charger, en étant dotées d’un téléobjectif capable d’enregistrer des séquences vidéo et pouvant zoomer jusqu’à x60 pour percevoir des détails invisibles à l’oeil nu. La vision nocturne sera aussi au programme de cette lentille connectée.

Alertes temps d’écran

Nous sommes là dans des technologies faisant rêver la plupart d’entre nous, mais d’autres fonctions bien plus terre à terre sont à l’étude pour les iLens. Des informations pratiques seront données à l’utilisateur : météo, qualité de l’air environnant (pouvant même aller jusqu’au niveau de pollen – utile pour les allergiques), ou encore… des alertes temps d’écran. De la notification au blocage de l’écran, la lentille intelligente avertira le porteur quand ses yeux auront besoin du repos.

ilens2.png

Face aux enjeux actuels, Lenstore a même pensé à un contrôle de distanciation sociale. Ajoutez-y la possibilité de changer la couleur des lentilles à volonté, et vous avez là toute une panoplie de fonctionnalités à faire pâlir Q et ses gadgets destinés à l’agent 007. Ou Jerry et ses Totally Spies, pour les plus jeunes.

Des lentilles également correctrices

Produit technologique, les iLens seront néanmoins disponibles en version correctrice. Fabriquées en silicone hydrogel, leur autonomie devrait approcher les 48 heures. Pour le moment, les informations concernant le fabriquant, le prix et la date de commercialisation restent inconnues. Mais Lenstore devrait en dévoiler un peu plus en 2021.

FIN DE LA PROMOTION DANS

x